Photographe, vidéaste, graphiste, promoteur, organisateur d’évènement, clubber ou rien tout simplement. Les casquettes professionnelles ou sociales que l’on m’attribue diffèrent selon les endroits où l’on me croise, selon l’époque à laquelle on me rencontre et bien souvent aussi selon les gens avec qui je me trouve.
En véritable passionné, j’ai toujours été sur plusieurs fronts et mené au même moment plusieurs types d’activités. Mon amour de l’image m’a rapidement mené à  la photographie et au graphisme pendant que ma curiosité et mon envie d’innovation ont fait naître le créateur d’évènements en moi.
Ces multiples étiquettes, plus ou moins obscures, sont un peu déconcertantes me direz-vous.
Ne pas pouvoir être mis dans une case est loin d’être la meilleure chose à faire lorsque l’on offre des services. Pensez tout simplement à l’adage qui dit qu’à force de savoir tout faire on ne sait jamais rien faire correctement. Pourtant,  cette facette de moi constitue l’essence même de ce que je suis.
J’ai aujourd’hui la chance de jouir de la reconnaissance d’un certain milieu et de constituer une référence pour plusieurs personnes sur bien des sujets.
Embrasser toutes mes passions, exploiter mes aptitudes, valider mes compétences et associer tout cela afin d’être la personne « multi-task » que je suis s’est fait naturellement bien que de manière pas forcément  évidente.

« J’ai choisi mon métier en me basant simplement sur ce qui j’étais. »

Changer les choses, se libérer et transformer ses visions en projets

La plupart des gens s’accordent aujourd’hui à me considérer comme un entrepreneur. Entreprendre, qu’est ce que c’est? Avoir des idées? Créer de l’emploi? Prendre des risques? Avoir une vision? Je pense que c’est un peu tout ça à la fois et bien plus encore; Mais c’est surtout initier un changement et le rendre effectif. La clé de l’entreprenariat pour moi est la volonté d’avoir de l’impact et la capacité à transformer une vision en action afin d’innover.

À-t-on une âme d’entrepreneur? Probablement. Devient-on entrepreneur? Certainement.

« Entreprendre c’est partir d’un constat, établir des solutions et
voir des possibilités là où la plupart des gens voient des problèmes. »

Libérer l’optimiste en nous

Chacun de nous vit dans un monde qui lui est propre, avec son code de valeurs et la perception qu’il a de ce qui l’entoure. C’est donc autant de perspectives  et d’idées que d’individus sur Terre.  Autant de potentiel créatif et autant d’initiatives possibles. Chaque jour, je rencontre de nouvelles personnes, j’entends de nouvelles histoires et je vis de nouvelles choses. Mon quotidien est perpétuellement enrichi par mon entourage et j’ai toujours mille et une envies de réalisation qui brûlent en moi. Je vous avoue d’ailleurs que c’est très difficile de se canaliser et ne pas céder à l’envie de tout faire tout de suite, ou au moins tout essayer.

«Chaque histoire est unique et est une occasion de redessiner le monde.»
Et vous? Comment allez vous changer les choses demain?
Doro.